Kisinis Web Art, le site des Arts et des Artistes

Kisinis Web Art, le site des Arts et des Artistes

2007-06-30

Travaillez plus, et nous, nous gagnerons plus !

   Cela fait vraiment de la peine à voir tous ces blaireaux qui prennent pour argent comptant toutes ces promesses bidon. Ils croient tous au Père Noël ! Quand l'avocat d'affaires déclare "Travailler plus pour gagner plus", en fait il pense "Travaillez plus, et nous, nous gagnerons plus !" Et tous ses copains milliardaires et technocrates applaudissent des deux mains. C'est trop beau ! Quel talent ! Quel poète ! Le « copro-sophiste » excelle tant au service de tous ces gens-là.
   Censure des médias, répressions, protection sociale anéantie, retraite réduite au minimum, droit du travail pulvérisé, délocalisations massives, l'avenir s'annonce déjà clairement très sombre.
   Pour masquer tout cela, l'avocat d'affaires se surpasse à discourir avec des argumentations fallacieuses et des raisonnements qui n'ont que l'apparence de la vérité. Le rhéteur professionnel n'est qu'un « copro-sophiste » dont seuls les idiots et les complices admirent les sophismes nauséabonds.
   Et voici un "bel" exemple de la réalité. Alors que EADS prépare le licenciement de 10.000 salariés en Europe, l'entreprise européenne a délocalisée la production de l'Airbus A320 en Chine, à Tianjin (revue Interavia, n° 688), pendant qu’un conflit acharné oppose certains à la direction d’EADS. Il y a fort à parier que bientôt on verra des Chinabus A320 100 % chinois. Comme entre temps la plupart des salariés européens auront été licenciés, ce n'est pas si grave... en tout cas, pas pour les dirigeants et les gros actionnaires de cette société...
   Voilà ce que c'est réellement "de travailler plus pour gagner plus" !!!
© Michel Kisinis

T-shirt 'Travaillez plus, et nous, nous gagnerons plus', © Michel Kisinis, photographe et poete
Achetez le t-shirt 'Travaillez plus, et nous, nous gagnerons plus', © Michel Kisinis

Libellés : , , , , , , , , ,

StumbleUpon ToolbarStumble It!

2007-06-24

En traversant le pont de Choisy-le-Roi

pont de Choisy-le-Roi

   Hier, traversant le pont de Choisy-le-Roi pour aller voir l'exposition de Laurence, j'ai senti mon cœur se contracter à la vue du paysage de désolation.
   Tout n'était que cubes de béton et ordures là où j'avais connu maisonnettes, champs, vergers et herbes folles.
   J'ai détourné le regard pour ne plus voir ce sinistre spectacle et je vis ce fauteuil vide au faîte d'un élément d'arrimage rouillé, au bord de la Seine, près du pont.
   Il me divertit un instant de ce paysage déprimant... un instant seulement...

© Michel Kisinis

Libellés : , , ,

StumbleUpon ToolbarStumble It!
Google

art blog kisinis