Kisinis Web Art, le site des Arts et des Artistes

Kisinis Web Art, le site des Arts et des Artistes

2009-03-29

Grave épidémie en France

Un complot du silence
   Depuis quelques mois, une épidémie s'est déclarée sur tout le territoire français. Elle touche actuellement des millions de personnes sans qu'on n'ait pu identifier le vecteur. Il semblerait qu'il s'agisse d'un virus étranger, et les barrières mises en place par le gouvernement n'ont pu l'empêcher de pénétrer en France. Cette information a été tenue secrète jusqu'à présent, mais, maintenant, il y a trop de gens touchés pour continuer de garder le silence sur cette catastrophe nationale. Des personnages haut placés dans le renseignement français m'ont contacté récemment et ils m'ont demandé de divulguer sur mon blog ces informations vitales que le pouvoir a voulu garder secrètes coûte que coûte. Cela explique le silence total des médias.

Toute la France est touchée
   Le vecteur inconnu de ce virus a réussi à propager l'épidémie à travers tout le pays, sans que l'on puisse déterminer son mode de diffusion, ni même savoir s'il touche aussi les pays frontaliers. Le nombre des personnes contaminées se compterait par millions, bien qu'il n'existe aucune statistique fiable, mis à part les rapports des agents des Renseignements Généraux.

Symptômes
   Ce virus inconnu provoque une amnésie partielle et quelques troubles intestinaux non létaux.
   Les symptômes atypiques présentés par les personnes contaminées sont récurrents et permanents :
– la mémoire n'est affectée que très modérément, le malade ne perdant la mémoire que pour un jour particulier : le 6 mai 2007. Et cette amnésie ne touche que certaines personnes ayant votées ce jour-là au deuxième tour des élections présidentielles.
– survient aussi une fièvre honteuse accompagnée de douleurs intestinales et de diarrhées, lorsque le malade regarde le journal télévisé ou bien lit son quotidien et constate la situation économique des Français, lui rappelant une réalité de plus en plus cruelle. De forts sentiments de culpabilité et d'angoisse peuvent potentialiser ces symptômes.
   Jusqu'à présent, aucun diagnostic vital n'a été constaté. Et il est encore trop tôt pour déterminer la durée, l'évolution et la conclusion d'une maladie qui semble devenir chronique chez tous les malades examinés.

Origines
   Le Professeur Eugène Karim Dupon, au Service d'exobiologie de l'ex-groupe hospitalier Pitié-Salpétrière nous a confié : "Nous n'excluons pas une origine extraterrestre pour ce virus furtif. Nous avons tenté d'appréhender son mode de diffusion. Il pourrait s'agir de matériel biologique transporté par une météorite, et résistant aux hautes chaleurs provoquées lors de son entrée dans l'atmosphère, et cela grâce à une enveloppe composite contenant en particulier du tantale, du carbone et du titane, et enrobée d'une importante masse de mélange gazeux en état de congélation".
   Malheureusement, le laboratoire du Service d'exobiologie a dû interrompre ses recherches sur ce virus, car son matériel le plus perfectionné a été revendu aux Emirats Unis à la suite du démantèlement du groupe hospitalier dans le cadre d'une optimisation des ressources de l'Assistance Publique. Le Professeur Eugène Karim Dupon se déclare impuissant, tenant entre ses mains les deux seuls outils qui lui restent : une petite loupe en plastique et un stylo Bic.
   Des vecteurs pathogènes particuliers sont suspectés dans la large diffusion de ce virus à travers la France. Il pourrait s'agir des pigeons. Mais certains suspectent aussi les blaireaux et les ânes. Mais, statistiquement, il est plus probable qu'il s'agisse des pigeons.

Un virus déjà connu
   Ce virus de l'amnésie aurait déjà frappé la France il y a quelques dizaines d'années, en 1944, pour être précis. En effet, lorsque les troupes alliées et les résistants ont libéré la France de l'occupation nazie, il a été constaté par les spécialistes que de nombreux Français étaient touchés par une amnésie partielle qui les empêchait de se rappeler de certains événements survenus depuis quelques années. Ce virus avait été alors beaucoup plus virulent qu'aujourd'hui, et les troubles plus importants. Cela peut aussi indiquer le caractère cyclique de cette épidémie qui pourrait peut-être avoir en France un foyer endémique dans une zone géographique non déterminée jusqu'à présent.
   De vigoureuses thérapies à base de corde et de plomb avaient été administrées à nombre d'entre eux, mais sans autre résultat que la mort rapide des malades. Vu le nombre très important de personnes contaminées à cette époque, le Général de Gaulle aurait décidé alors qu'il valait mieux oublier tout cela. Sur ses ordres, tous les traitements furent abandonnés et seuls les malades les plus gravement atteints furent isolés. Ce fait tenu depuis lors dans le plus grand des secrets m'a été révélé par mes informateurs.

Un SOS au monde entier
   Etant donnée l'urgence de la situation, et compte tenu de l'incapacité du pouvoir actuel a géré cette crise sanitaire majeure, tout comme celle de l'été 2003, je lance un appel de détresse afin que l'O.M.S. (Organisation Mondiale de la Santé) et Médecins du Monde envoient des équipes médicales à travers toute la France pour aider les françaises et les français durement touchés par ce virus.

   Je compte sur vous pour diffuser largement cette information en envoyant l'adresse de cette page à tous vos amis pour les avertir du danger qui nous menace :
http://www.kisinis.ch/art-blog-kisinis/art-blog-kisinis.html

   Et j'espère ne pas mettre ma vie en danger en dévoilant la vérité. En tout cas, je suis certain de ne pas avoir été contaminé par ce virus, car je me rappelle fort bien de cet après-midi du 6 mai 2007, lorsque je me suis rendu au bureau de vote pour le deuxième tour des élections présidentielles, dans mon ancienne école primaire. Et je me rappelle aussi fort bien pour qui je n'ai pas voté...

© Michel Kisinis

Libellés : , , , ,

StumbleUpon ToolbarStumble It!

2009-03-23

Les larmes du poète

Les larmes du poète sont douces, mais il n'y a personne pour y goûter.
© Michel Kisinis

Libellés : , , , ,

StumbleUpon ToolbarStumble It!

2009-03-18

La révolte réjouit mon coeur

De mon balcon fleuri, je vis dans la nuit
La rage s'écouler dans la rue déserte.
Belle révolte, mon cœur en fut réjoui.

© Michel Kisinis

Libellés : , , , , , , , , , ,

StumbleUpon ToolbarStumble It!
Google

art blog kisinis