Kisinis Web Art, le site des Arts et des Artistes

Kisinis Web Art, le site des Arts et des Artistes

2009-11-19

Rêverie en stage de droit d'auteur

   Sa longue chevelure aux reflets dorés ondulait gracieusement, encadrant un doux visage serein. Ses longs cils noirs semblaient battre au rythme de ses doigts fins qui tapotaient sur son clavier d'albâtre. Ses yeux bleu azur fixaient son écran, la mine concentrée. Et son profil hellénique, doucement éclairé par la lueur bleutée de son ordinateur portable, offrait un charmant spectacle.    Consciencieusement, elle notait règles et usages énoncés par la juriste. Et sur un fond sonore composé d'articles de lois et de jurisprudence, le poète se mit à rêver de muses dansant au beau milieu d'une prairie fleurie de l'Olympe sacré. Lyres, flûtes et tambourins résonnant à travers la vallée et les bois enchantés, où s'entremêlaient chants gracieux, cris voluptueux et rires joyeux. Des senteurs de jasmin, de thym, de romarin et de fenouil s'ajoutaient à la sublime myrrhe des déesses.
   “Le droit moral de l'auteur supplante les droits patrimoniaux”, s'exclama la juriste.
   Et les mots d'Horace me revinrent en mémoire : “Carpe diem, quam minimum credula postero”.
Outé mera, outé nikta, zoi exhassa.
   Plus tard, une artiste participant au stage, s'extasiant devant ma dextérité sur le clavier de mon portable, me demanda de lui donner mes notes. Je lui répondis franchement que je n'avais pris que très peu de notes, connaissant déjà bien le droit d'auteur, et que j'avais surtout écris un poème en prose. Cela fit rire tout le monde.
© Michel Kisinis

Libellés : , , , , , , , , , , , , , , , , ,

StumbleUpon ToolbarStumble It!

2007-01-15

La belle écuyère

Soulevant ses cuisses légères, je pianotais sur son corps comme sur un clavier.
Joie bien éphémère ! Me reviennent quelques vers et le chaud souvenir de sa volupté.
Les touches s'émeuvent et me tourmentent, me rappelant des moments si passionnés.
Et la belle écuyère, à la blonde tignasse, revient, aux aurores, souvent me harceler
Dans d'intenses rêves que je retrouve au petit matin bien involontairement censurés.
Maudits rêves fugaces ! Maudite créature tenace, que je ne saurai jamais oublier.

© Michel Kisinis

Libellés : , , , , , ,

StumbleUpon ToolbarStumble It!

2006-08-29

Une amie sans visage

Des étoiles filantes traversent le ciel d'Osaka,
Alors que je n'ai rien reçu, aucun message, aucune image,
De mon amie du soleil levant, toute à ses tracas.
Viennent alors de chaleureuses pensées, mais sans visage...
L'imaginant vive et joyeuse, pianotant sur son clavier,
L'humeur légère, enjouée par quelques vers rythmés.

---
Friend without face
Falling stars cross the sky of Osaka,
While I did not receive, any message, any image,
From my friend of the rising sun, occupied to the bothers.
Friendly thoughts come then, but without face...
Imagining him lively and joyful, strumming on the keyboard,
Light, cheerful humor by some towards given rhythm.
© Michel Kisinis

Libellés : , , , , ,

StumbleUpon ToolbarStumble It!

2005-11-13

Présent poétique

Des lueurs éphémères dansent
Sur ses fines paupières nacrées.
Les yeux mi-clos, l'humeur légère,
Pianotant le clavier,
Elisabeth brûle l'éther
De ses mots si passionnés.
L'esprit vif et le cœur sincère,
Si éprise et tant courroucée
De toute cette humanité,
Elle rallume en moi la colère,
Et la belle passion des vers.
Douce muse, douce amie,
Modeste présent que voici...

© Michel Kisinis

Libellés : , , , , ,

StumbleUpon ToolbarStumble It!

2005-07-18

La poésie du référenceur

J'égrène mes mots-clés.
De mon site, je diffuse les graines
Qui s'envolent dans l'éther azuré
Pour envahir les écrans du monde entier.
Et telle une vieille rengaine,
J'ânonne sans fin au clavier
Les formules souveraines.

© Michel Kisinis

Libellés : , , , ,

StumbleUpon ToolbarStumble It!
Google

art blog kisinis